Insultes par Mariposa

De Quantique, rétrosymétrie, absorbeurs
Aller à : navigation, rechercher

mariposa

http://forums.futura-sciences.com/physique/379341-fondations-de-mecanique-quantique-2.html

Date d'inscription: février 2005
Localisation: Bretagne Côtes d'Armor
Âge: 61
Messages: 6745
27/04/2010, 14h08

Re : Fondations de la mécanique quantique

une preuve supplémentaire. Ces messieurs se lancent dans des considérations mathématiques. C'est moins mauvais que le reste et c'est pourtant idiot si on estime leurs écrits à la mesure de leurs prétention.

Je cites:

______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ___________________________

Algèbre extérieure

L'algèbre extérieure est une partie (une restriction) de l'algèbre tensorielle. On a aussi dit « Algèbre des multivecteurs ». L'algèbre extérieure a été inventée par Hermann Grassmann (1809-1877) : lineale Ausdehnungslehre, 1844.

D'une manière générale, l'algèbre tensorielle est le langage naturel de toute la physique macroscopique, géométrisable dans notre espace-temps, à nous humains, êtres macroscopiques. Aux échelles modestes de l'être humain, ces algèbres tensorielles sont sur des espaces euclidiens de dimension 2 ou 3 pour la mécanique, pseudo-euclidien de dimension 4 pour l'électromagnétisme relativiste, autrement dit sur des variétés plates, à courbure nulle, ou faible. Ceci est valide jusqu'à l'échelle d'une maille cristalline, et pas plus petit : plus petit, il n'existe plus de validité de notre "espace", c'est là une notion irrémédiablement macroscopique.

______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ___________________________

Ces messieurs assimilent clairement l'algébre extérieure à la physique macroscopique et même précise que la limite est la taille de la maille cristalline.

Tous les physiciens quanticiens qui savent que la solution d'un problème à N électrons c'est une superposition linéaire de multivecteurs (que l'on appelle déterminants de Slater dans ce contexte) donc l'algébre extérieure opère en MQ et bien en-dessous de la taille de la maille. Même chose pour le noyaux des atomes.

Encore une petite dernière pour la route

______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ___________________________

Autres tenseurs antisymétriques de rang deux

Oui bien sûr, si vous allez dans l'atelier de mécanique, ou dans celui d'électrotechnique, et que vous y lâchez des gros mots comme tenseur antisymétrique de rang deux, vous allez vous faire lyncher... C'est pourquoi, en 1995 J. Lavau a proposé de rebaptiser ces êtres géométriques plus brièvement : "tourneurs". Ce sont en effet des êtres de rotation, alors que les vecteurs vrais sont des êtres de translation. Ce rebaptême est une innovation, et elle est encore loin de faire l'unanimité.

______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ______________________________ ___________________________

Oui vous avez bien lu les tenseurs sont des êtres de rotations tandis que les vecteurs sont des êtres de translation. Pendant que l'on y est cela est en plus présentée comme une innovation pédagogique.

Ceci montre que ces gens là n'ont pas même le niveau mathématique de première année de l'enseignement supérieur.

Je le dis et le répète, ce site est une escroquerie et est bien plus nuisible qu'un article de S&V d'un journaliste.

Dernière modification par Rincevent ; 27/04/2010 à 17h11. Motif: attaques personnelles


Fin de citation.

Une large part de la suite a été effacée.
En revanche, tout ou majorité des attaques à la personne initiales sont toujours là ; juges-et-parties-, les "modérateurs" sont en plein accord avec ce flots d'insultes et d'accusation de totale mauvaise foi.



Ainsi a été effacé par JPL :

30 avril 2010, 16 h 49
Prière de préciser en quoi un déterminant de Slater serait inféodé à notre espace-temps macroscopique.

C'est au lycée que nos élèves sont confrontés aux vitesses angulaires, moment angulaire, champ magnétique, et grandeurs géométriquement similaires. Il est alors d'usage de les arnaquer à coups de "produits vectoriels". Un résultat pratique est qu'en septembre, les bacheliers de juillet sont incapables d'expliquer les morceaux d'électromagnétisme qu'ils ont pourtant régurgités en toute docilité, à des profs qui faisaient semblant de comprendre ce qu'ils enseignaient.



30 avril 2010, 17 h 16

Un autre résultat pratique est qu'un vieux prof d'électrotechnique est obligé d'expliquer à un jeune prof d'électrotechnique quand il faut utiliser la main gauche et quand la main droite, pour appliquer la règle des trois doigts, selon que la machine est moteur ou générateur (ou l'inverse, allez savoir). Et nos inspecteurs qui prétendaient que c'était "pour simplifier", cet amoncellement de balivernes. Très très convainquant, le résultat pratique...

Prière d'expliquer en quoi ces lycéens et ces profs de lycées seraient confrontés aux déterminants de Slater. Ou même jusqu'à la fin de la Licence, pour les rares qui choisiraient cette voie.

Merci d'avance !

Troisième résultat pratique : pour ceux qui en Master se spécialisent en physique des particules et interactions fondamentales, le prof est obligé de corriger le précédent amoncellement de balivernes, en précisant enfin que le spin n'a aucune propriété vectorielle, que c'est un être associé aux rotations et aux moments angulaires, que les symétries ne sont pas du tout les mêmes...

Ça aurait quand même coûté moins cher de commencer par marcher sur les pieds, au lieu de marcher sur la tête, sous prétexte de "simplifier". Avoir dès le premier coup les bonnes symétries, et le bon comportement dimensionnel, le bon comportement dans les changements de repères.

On peut aussi sous couleur de "simplifier", enseigner aux enfants des écoles que les lapins sont des lombrics, juste des lombrics à poils, pour les puristes. En effet, lombrics et lapins tous deux ont le dos brun, et tous deux creusent leurs terriers à des vitesses comparables, donc c'est kif-kif... Ne pas oublier ensuite de mesurer les performances de ces enfants-là en sciences naturelles, par rapport à un groupe témoin.


1er mai, 15h23

Re : Flame war...

Citation: Envoyé par mariposa
C'est un peu maigre comme argument et cela ressemble à une fuite qui ressemble bigrement à l'ignorance. Tu as certainement la prétention de m'enseigner la MQ.

Le déterminant de Slater c'est la base de la base du problème à N corps.

Fin de citation interne.

La totalité de l'argumentation menée par le pseudo "Mariposa", contre un auteur absent, repose sur une page http://deonto-ethics.org/mediawiki/index.php?title=Produit_ext%C3%A9rieur où il est précisé en toutes lettres qu'elle concerne une classe d'outils mathématiques pour les besoins de la physique MACROSCOPIQUE, et quelles sont les limites de validité de leur support.

Le pseudo "Mariposa" prend soin de ne lire cette page qu'en contre-sens flagrant, afin d'en tirer un argument qui n'a rien à voir. Strictement rien.

Voilà sur quoi repose la Flame War de "Mariposa". C'est hors charte et hors sujet, et d'une totale mauvaise foi.

Le modérateur a été inattentif, là. .

Fin de citation des messages censurés.

Les autres fraudes pratiquées par "Mariposa", et qui n'ont pas encore été relevées sur Futura :

Fraude : "Oui vous avez bien lu les tenseurs sont des êtres de rotations ".
"Mariposa a pris soin d'omettre "antisymétriques de rang deux", afin d'obtenir une phrase absurde, qu'il m'attribue.

Fraude : Travestir, ou prendre volontairement à contre-sens la phrase qui précise les limites de validité de l'espace macroscopique familier, pour en faire une absurdité qui n'a plus rien à voir avec cet espace macroscopique familier.

De février 2007 à avril-mai 2010, c'est le même "JPL" qui poursuit la même guerre privée

Une fouille aux archives de l'année 2007 m'apprend que les immodérateurs masqués de l'époque furent l'anonyme "Jiav" du 18 au 20 février 20077, et l'anonyme "JPL" le 21 février 2007. Bin wi, le même "JPL"...

Le 21 février 2007, j'ai bien reçu de la part d'une autre victime des abus systématiques, le message suivant :

Vous avez reçu un nouveau message privé sur Forum FS Generation de la part de 
Démostène, appelé « Pyramides et tralala modéral ».

Ceci est le message qui a été envoyé :
***************
Salut,
Moi aussi je suis tombé de haut lorsque je me suis rendu compte du courrage 
évident des annonymes modérateurs de ce forum.
J'avais d'ailleur essayé de construire un dialogue sur le sujet, mais je me suis 
heurté à une forte coalition réffractaire pire que les pontes de l'eglise catholique !!
Voir le fil :
http://forums.futura-sciences.com/showthread.php?t=34461&highlight=l%27H%E9r%E9tique
ce fil n'est plus dans son état original car il a été honteusement expurgé par la 
modération sans laisser de traces !!

@+
***************

Après quoi plus rien n'est jamais passé : l'immodérateur masqué avait bloqué aussi tous les messages privés, toute activité tout court.


Nouvelle attaque à la personne, sous garantie que la réponse sera censurée, 17 août 2010

http://forums.futura-sciences.com/physique/417151-mq-vulgarisation.html [QUOTE=humanino;3129370]

Envoyé par pithut 
j'aimerais savoir votre avis sur ce que dit cette personne sur la vulgarisation en MQ...

que le coup de "le prince de Broglie est le seul qui avait vraiment compris la MQ" c'est pas frais et ca n'a jamais convaincu que les francais deja convaincus avant meme de lire. Faire croire qu'on peut "vulgariser" la mecanique quantique sans la moindre equation, ca me semble suspect.

Tres franchement, ce texte est tres pauvre et passe son temps a enfoncer des portes ouvertes. Lorsqu'il dit

Citation:
A leur décharge, Feynman aussi l'avait oublié. 

par exemple, c'est certainement faux. Que votre auteur n'ait fait les connections que beaucoup plus tard ne signifie pas que Feynman n'avait pas fait ces connections.

Peut-etre cela m'a-t-il echappe, mais votre texte ne discute jamais du fait que le photon et l'electron apparaissent toujours ponctuels quand on les regarde (c'est a dire quand on les projette sur un etat propre de position). Qu'ils se comportent comme une onde spatiale quand on ne le regarde pas (c'est a dire quand ils se propagent dans un etat d'impulsion) est une simple consequence de la dualite entre les deux representations.[/QUOTE]

Fin de la citation de "humanino" sur FS.


Je suis attaqué à la personne, mais mon droit de réponse sera dénié, systématiquement censuré comme d'habitude.

Je mets au défi cet intervenant dont le pseudo est "humanino" d'exhiber la citation réelle qui se rapprocherait de ce qu'il veut avoir compris. Ce qu'il prétend me mettre dans la bouche est une contre-vérité historique. Mais elle l'arrange bien, car ce combat fourbe à côté des réalités détourne l'attention de quelques conduites et actions scandaleuses et inavouables, commises par la clique victorieuse.

La suite est une confusion entre l'expérimentation et l'interprétation qu'on fait de la théorie qu'on en fait, avec des kilotonnes de postulats subreptices et clandestins, tous anti-expérimentaux. Et il y a au moins un gouffre entre le départ et l'arrivée.

Sous censure, inutile de consacrer plus de temps à détailler les confusions propagandées par "humanino" : personne ne verra jamais mon texte sur FS.

Jacques Lavau 21 août 2010 à 17:24 (UTC)